Il va de soi qu’une carrière professionnelle est constamment sujette à évolution. Un salarié peut changer d’entreprise d’une année sur l’autre, ou même complètement changer de statut et devenir auto entrepreneur dans un souci d’autonomie. Que faut-il savoir sur cette structure particulière professionnelle ? On tente de vous répondre au cours de cet article !

Pourquoi choisir de devenir auto entrepreneur ?

Les avantages de devenir auto entrepreneur sont nombreux, c’est pourquoi certaines entreprises spécialisées telles qu’Espace-autoentrepreneur.com proposent leur aide aux actifs désireux de se lancer dans ce type d’aventure professionnelle. Voici une liste non exhaustive des atouts dont vous pouvez bénéficier en devenant micro-entrepreneur :

  • Vous êtes exonéré de TVA. Cela signifie que la taxe sur la valeur ajoutée n’a pas à être reportée sur le prix de vos produits ou de vos services. En d’autres termes, vous disposez d’un avantage compétitif sérieux face à la concurrence.
  • D’autre part, vous avez la possibilité de déclarer, au choix, votre chiffre d’affaires une fois par mois ou bien de manière trimestrielle.
  • Vous pouvez cumuler le statut de micro-entrepreneur avec une position de salarié dans une entreprise du secteur privé ou bien un poste dans la fonction publique. Cela signifie que vous pouvez entamer une reconversion professionnelle ou bien tester un nouveau projet sans vous couper de vos revenus principaux. Vous pouvez également exercer une activité en parallèle de votre métier principal, tout en ayant les moyens de compléter vos fins de mois.

Il existe donc de nombreux avantages à disposer d’une micro-entreprise. Et contrairement à une structure plus encadrée telle que l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), les règles de gestion, d’administration et fiscalité qui gouvernent ce régime sont considérablement allégées. Pour en savoir plus sur les différentes structures d’entreprise, vous pouvez consulter Entreprise-et-compagnie.fr.

Quels sont les éléments à connaître avant de créer son auto-entreprise ?

Il y a bien sûr une réglementation à prendre en compte pour qui souhaite devenir auto-entrepreneur, en voici une liste :

  • Vous devez remplir régulièrement un carnet de recette à des fins de fiscalité. Si vous réalisez des achats dans le cadre de votre activité, vous devez également tenir à jour un cahier d’achats.
  • L’ensemble des factures et des devis émis dans le cadre de votre activité doivent être conservés, et ce jusqu’à 10 ans après la clôture de votre auto-entreprise si le cas se présente. Ces documents servent de preuve fiscale et juridique en cas de contrôle ou de litige.
  • Vos cotisations sociales et fiscales sont calculées sur la base de votre chiffre d’affaires déclaré. Ce chiffre d’affaires est d’ailleurs plafonné à 70 000 euros dans le cadre d’activité de services, et à 170 000 euros dans le cas de revente de marchandises.

Ces règles allégées sont les seuls cadres juridiques pesant sur la micro-entreprise. S’il est si simple et flexible de gérer cette structure, c’est parce qu’elle a été créée afin de donner une impulsion à l’esprit d’entrepreneuriat français, en 2009. L’Etat souhaitait alors dynamiser le marché du travail en période de crise économique.

A propos des formalités à remplir pour créer un statut de micro-entrepreneur

Il est très simple de devenir auto-entrepreneur, puisqu’il suffit de faire appel aux services d’une agence spécialisée comme mentionné plus haut, ou bien de se rendre sur le portail des auto-entrepreneurs afin de remplir un formulaire en ligne. Ce formulaire contient des informations sur vous en tant qu’actif, mais également sur la nature de votre activité. Une fois affilié à un centre de formalité des entreprises, vous recevrez un numéro de SIRET.

Dès la réception de ce numéro de SIRET, vous serez libre de commercialiser et donc de facturer l’ensemble de vos produits ou de vos services.