La gestion patrimoniale concerne plusieurs domaines plus ou moins difficiles à maitriser, notamment l’immobilier, la fiscalité, l’assurance-vie ou encore la finance. Le gestionnaire de patrimoine se présente comme le parfait intervenant pour vous aider à gérer votre patrimoine et faire les bons choix d’investissement. Mais alors, quelles sont les missions du conseiller en gestion de patrimoine ? Vous le découvrirez dans cet article dédié à cette profession. 

Apporter des conseils sur mesure en gestion de patrimoine

La première mission qu’un gestionnaire de patrimoine est d’apporter des conseils sur mesure pour bien gérer votre patrimoine. Par rapport à votre situation, il peut devenir un conseiller financier, juridique ou administratif. D’une certaine façon, il s’impose la tache de vous apporter tout son soutien afin de garder un patrimoine stable au fil du temps. Ses services ont surtout pour objectif l’optimisation de votre patrimoine. 

Étroitement lié à un devoir d’informations, le métier de gestionnaire de patrimoine comme celui de Julien Vautel incite aux échanges pour finalement adapter votre situation aux diverses mutations probables en termes de juridiction et fiscalité. En effet, il vous accompagne dans les prises de décision importante et vous aide à choisir les bonnes stratégies patrimoniales gagnantes. Ses conseils peuvent porter sur tout domaine entourant la gestion de patrimoine, à savoir la fiscalité, les incidences, l’immobilier, les contrats d’assurance ou encore la succession future. 

Faire un diagnostic du patrimoine tout en écoutant les besoins du client

Contrairement aux métiers de conseillers judiciaires, financiers ou autres, les missions d’un gestionnaire de patrimoine ne s’arrêtent pas aux conseils en matière de gestion de patrimoine. En effet, il intervient surtout pour réaliser un diagnostic de votre patrimoine et écoute vos besoins à ce sujet.

Dans un premier temps, Julien Vautel analyse le patrimoine que vous souhaitez lui confier la gestion en vue de tirer les meilleurs profits. Son objectif sera par la suite de valoriser ce patrimoine en proposant des solutions sur mesure en gestion. Il cherche surtout à organiser et consolider le patrimoine selon les besoins du client. 

Une fois l’étude effectuée, le conseiller en gestion de patrimoine prend tout son temps pour écouter vos besoins et vos objectifs. Vous pouvez par exemple vouloir vous constituer un capital fiable, recevoir de l’argent pour la retraite ou encore préparer l’avenir de vos enfants. Qu’il s’agisse d’objectifs à court, moyen ou long terme, les solutions proposées et les mesures à prendre seront par la suite choisies en fonction de ces derniers. Il vous orientera vers les meilleures stratégies à adopter afin de limiter les pertes probables. 

Mettre en place une stratégie gagnante pour ses investissements

Une fois que le conseiller en gestion de patrimoine a établi son diagnostic sur votre patrimoine et écouté vos besoins, il peut maintenant proposer une stratégie efficace pour vos investissements. En principe, comme Julien Vautel, un gestionnaire patrimonial devrait être en mesure d’identifier les bonnes stratégies à adopter en fonction des cas. Personnalisées, ces dernières doivent répondre à des besoins précis concernant le patrimoine. 

Le conseiller en gestion de patrimoine intervient également en cas de risque non couvert et s’assurer que d’autres revenus puissent les couvrir. Il adapte surtout ses propositions à votre situation financière, fiscale et civile. Et bien qu’il ne soit ni notaire, ni expert-comptable, ni avocat, il prend le rôle d’un chef d’orchestre afin de mettre en place une stratégie patrimoniale gagnante. Dans ce sens, on peut bien le comparer à un médecin de famille et occuper le poste de « médecin familial du patrimoine ». 

À long terme, le gestionnaire de patrimoine a comme obligation de vous informer sur les évolutions juridiques, fiscales, financières et réglementaires de votre patrimoine. Il s’engage à fournir les informations mises à jour sur votre patrimoine et vos investissements à un instant donné. Et pour vous couvrir en cas d’éventuels litiges, il n’hésite pas à souscrire à une assurance de responsabilité civile. C’est bien le moins qu’il peut faire pour gage de sécurité.

Comment choisir son gestionnaire de patrimoine ?

Si les rôles qu’occupe un gestionnaire de patrimoine ne sont plus à démontrer, on peut se demander comment le choisir ? Avant tout, l’idéal conseiller en gestion de patrimoine doit avoir une connaissance approfondie sur les conditions du marché, les législations en vigueur concernant la fiscalité, l’économie et l’immobilier. Il doit dans ce sens disposer des notions de base en fiscalité, économie, droit immobilier & familial, finance. 

On choisira également le conseiller en gestion patrimoniale en fonction de ses capacités d’écoute, ses facultés d’analyse, ses atouts particuliers. Un bon gestionnaire aime faire des challenges, se surpasser, être discret tout en montrant une parfaite réactivité pour tous les projets que vous souhaitez lui confier. 

En dernier point, pensez à vérifier s’il a suivi une formation avant de devenir conseiller en gestion de patrimoine. À titre d’information, cette profession est accessible avec un master ou Bac+5 en droit privé, économie ou gestion patrimoniale & finances.