Quel plaisir de savoir que démarrer une activité est aujourd’hui de plus en plus facilité, ne serait-ce qu’avec la variété de régimes fiscaux parmi lesquels choisir. Le succès des différentes startups devenues des sociétés multinationales, ou celui des concepts maintenant exploités à l’échelle mondiale ne fait que renforcer cette envie. Cependant, la création d’entreprise ne repose pas uniquement sur la facilitation, et encore moins sur la facilité. Vous devez considérer de nombreux paramètres pour conclure s’il s’agit d’un simple coup de tête à effet de feu d’artifice, ou s’il s’agit d’un projet qui tiendra la route sans limitation de durée.

Le contexte d’ordre personnel

La réussite d’un projet dépend avant tout de son initiateur. Autrement dit, le succès ou l’échec d’une entreprise repose purement et simplement sur la personne qui l’a démarrée. La première étape que vous devez effectuer avant d’engager les procédures de création de votre société consiste à vous remettre en question. Demandez-vous si vous êtes taillé pour le projet que vous envisagez de lancer. En prenant exemple sur des modèles de réussite, interrogez-vous si vous seriez capable de subir les diverses épreuves qu’ils ont dû traverser, ou si vous seriez du genre à baisser les bras à la première embûche. Ensuite, analysez en profondeur votre personnalité, pour assurer si vous avez effectivement la compétence nécessaire. Celle-ci pourrait constituer une base solide dans l’évolution pérenne de votre projet, ou au contraire une fin prévisible, dans le cas où vous pourriez plafonner rapidement. D’autre part, vous devez également savoir d’avance si vous estimez avoir suffisamment de volonté d’apprendre, pour trouver les solutions adéquates en cas de souci. Enfin, dans cet examen personnel, vous devez savoir si vous décidez de faire cavalier seul dans l’aventure, ou si vous pourriez vous ouvrir à une future association en vue de développer vos affaires.

Les paramètres relatifs au produit

Le deuxième point crucial qui motive votre décision concerne directement le produit ou le service pour lequel vous voulez vous engager. Vous devez effectuer une étude préalable et approfondie pour savoir si votre projet mérite de procéder à une création d’entreprise ou pas. En effet, ce n’est pas parce qu’un de vos modèles a réussi ses affaires qu’il en sera de même pour vous. Avant tout, commencez à analyser votre offre sous tous les angles, pour savoir si votre produit ou service est innovateur, ou s’il va jouer sur un terrain déjà exploré. Selon le cas en effet, vous devrez user de stratégies différentes pour lancer votre concept. Si dans la première situation, vous devrez faire vos preuves pour mettre en avant l’originalité de votre proposition, dans la seconde vous devrez batailler dur pour arriver à déterminer ses plus, et à les faire valoir. Ensuite, projetez-vous dans le futur pour savoir si votre produit est susceptible d’évoluer avec le temps et au gré des tendances, ou si vous décidez de rester sur un concept figé. Enfin, toute marchandise présente des faiblesses un jour ou l’autre. Pouvez-vous assurer de tout mettre en œuvre pour redresser la situation ?

Les critères en rapport au côté financier

Une autre rubrique revêtant une importance capitale concerne le côté financier de votre projet. Selon le type de société que vous vous apprêtez à monter, vous devez au préalable vous pencher attentivement sur la question monétaire. L’argent étant en effet le nerf de la guerre, vous devez d’abord définir si vous disposez des ressources nécessaires avant de vous y engager, au risque de perdre d’avance. Commencez par faire une estimation de votre superficie financière personnelle, pour cerner le type de société que vous pourriez être en mesure de créer. Si vous pensez posséder une capacité financière suffisante, vous devez alors décider dans quelle mesure vous devez investir. Dans le cas contraire, vous devez étudier la probabilité de recourir à un emprunt auprès d’une banque ou d’un autre organisme de financement. Un dernier point d’interrogation se posera en conséquence à cette procédure. Vous devrez établir jusqu’à quelles conditions vous pourriez payer les mensualités de remboursement qui s’ensuivront, et si vous êtes disposé à vous engager dans cette voie. Bref, vous devrez prévoir votre capacité de trouver un mode de gestion qui vous permette d’honorer toutes vos charges.

Les caractéristiques du marché

Un dernier point primordial à considérer concerne une étude du marché dans lequel vous comptez intégrer votre produit ou service. En parvenant à décrypter s’il s’agit d’un marché ponctuel ou porté sur le long terme, vous pourrez définir si le jeu vaut la peine de vous avancer dans une création d’entreprise. Par contre, si vous estimez que les trois premiers points vus précédemment tendent tous vers le positif, la dernière question consiste à vous demander si vous avez l’envergure de créer un nouveau marché. Pourrez-vous l’approvisionner et évoluer en fonction des aléas qu’il sera amené à vous imposer avec le temps ?